Tags : Comment réussir les batbouts ? - Quel est le pays d'origine des batbouts ? - Quels sont les ingrédients nécessaires pour faire les batbouts ? -

Pour ceux qui se sont déjà aventuré hors de notre cher pays, les Batbouts ne vous sont peut-être pas inconnus : ce sont les petits pains marocains que l’on cuit à la poêle.

Temps Nombre de personnes Difficulté Coûts des ingrédients
Préparation :
20 min
Pour 4 personnes
Facile Pas cher
Temps de cuisson :

10 min

 

Le Batbout est un pain marocain savoureux et moelleux qui se cuisine avec une poche comme le pain pita. Plutôt que d’être cuit au four comme le pain pita du Moyen-Orient, le Batbout est cuit sur la cuisinière dans une poêle ou sur une plaque à griller, où il ne faut qu’une minute ou deux pour le faire dorer et le gonfler avec sa pochette caractéristique.

Bien que cette pochette soit parfaite pour les garnitures de sandwichs de toutes sortes, le batbout se marie bien avec les viandes grillées telles que le kefta ou le boulfaf. Il est également délicieux comme pain de petit déjeuner avec du beurre, du miel, de la confiture, du fromage à la crème ou même de la pâte à tartiner au chocolat.

5 étapes pour bien préparer les Batbouts

Ingrédients Étapes à suivre
  • 1 c. à soupe de levure sèche
  • 2 c. à soupe de sucre
  • 3 tasses de farine blanche, de préférence de la farine à pain ou à haute teneur en gluten
  • 200 gr de semoule fine
  • 2 tasses de farine de blé dur ou de semoule fine
  • 1 tasse de farine de blé entier
  • 2 c. à café de sel
  • 3 c. à soupe d’huile d’olive ou d’huile végétale
  • 2 tasses d’eau chaude, environ

1 : mélangez vos ingrédients

Mélanger la levure avec une cuillère à café de sucre dans un peu d’eau tiède ; réserver jusqu’à ce que la levure soit mousseuse.

Mélanger les farines, la semoule, le reste du sucre et le sel. Ajouter l’huile, l’eau et le mélange de levure.

Mélanger pour réunir la pâte, puis pétrir à la main sur une surface enfarinée ou à l’aide d’un batteur et d’un crochet à pâte, jusqu’à consistance lisse et souple, mais non collante. Ajouter de la farine ou de l’eau par petites quantités au besoin pour obtenir une pâte molle et maniable.

2 : Façonnez votre pâte pour faire les Batbouts et laissez reposer

Façonner les portions de pâte en boules lisses de la taille d’une prune. Disposer les boules sur une surface légèrement farinée avec au moins un pouce entre les boules. Couvrir d’une serviette et laisser reposer la pâte pendant 10 à 15 minutes.

3 : Laissez vos Batbouts lever

Une fois la pâte reposée, saupoudrer votre surface de travail de farine ou de semoule fine et rouler chaque boule en un rond mince d’environ 1/8 po (0,3 cm) d’épaisseur. Déposer sur un drap de coton ou une serviette et couvrir. Laisser lever pendant une heure ou un peu plus longtemps, jusqu’à ce qu’il soit léger et gonflé.

4 : Première cuisson de vos Batbouts

Chauffer une grande poêle ou une rôtissoire à feu moyen pendant plusieurs minutes, jusqu’à ce qu’elles soient très chaudes. Transférez délicatement le Batbout par lots dans la casserole. Tournez doucement le batbout dès qu’il est pris (après environ 10 à 15 secondes) avant que la bulle d’air n’apparaisse à la surface.

5 : Seconde cuisson de vos Batbouts

Poursuivre la cuisson du bain-marie en le retournant doucement plusieurs autres fois, jusqu’à ce qu’il soit gonflé à l’air et doré des deux côtés.

Transférer le bain-marie cuit sur une grille ou dans un panier recouvert d’une serviette pour refroidir. Conserver le Batbout complètement refroidi au congélateur.

 

batbouts
Batbouts
Crédit photo : www.thermostat7.fr

Les Batbouts : spécialité culinaire Marocaine

Batbout est également connu sous d’autres noms tels que mkhamer, toghrift et matlou’. Le terme mkhamer mérite une attention particulière car il est utilisé différemment selon la région ou la famille. Pour certains, mkhamer est simplement un batbout comme le montre la photo ci-dessus. Chez d’autres, mkhamer est un batbout qui a été cuit sur une poêle huilée par opposition à une poêle sèche. Pour un autre, mkhamer est un pain similaire mais laminé sur la cuisinière ; et pour un autre encore, mkhamer est un gros batbout (sans poche) qui est servi avec beurre et miel.

L’ingrédient clé et indispensable des Batbouts : la semoule fine

Veillez à choisir une semoule fine pour une meilleure pâte pour vos Batbouts.

3 derniers petits conseils pour bien réussir les Batbouts

  1. Comme les Batbouts peuvent être préparés à l’avance et qu’ils se congèlent bien, vous voudrez peut-être prendre l’habitude de faire de très gros lots.  Vous pouvez varier un peu le ratio des farines – comme un mélange de farine blanche, de semoule et de blé entier – mais essayez de ne pas dépasser la moitié de la quantité totale de farine blanche utilisée. La farine de blé dur ou la semoule fine est essentielle à la texture et à la saveur classiques du Batbout. Ma recette demande un peu d’huile dans la pâte ; beaucoup de Marocains s’en passent, mais je trouve que ça aide à éviter un pain sec qui ne tient pas la farce.
  2. Les Batbouts peuvent être aussi petit ou aussi grand que vous le souhaitez, et dans une certaine mesure, avec différents degrés d’épaisseur. Au Ramadan, par exemple, il est courant de trouver le pain aussi petit que deux pouces (cinq centimètres) de diamètre ; vous pouvez les farcir et les présenter comme des petits sandwiches. Si vous ne possédez pas une double plaque à griller, envisagez d’investir dans une plaque à griller double, car elle permet d’obtenir rapidement des Batbouts ou d’autres pains frits à la poêle comme le msemen ou le harcha.
  3. Vous pouvez déguster vos Batbouts farcis ou non, avec de la garniture sucrée ou salée, selon vos goûts.